délivrez-nous du mal !

ou Orange sème sa zone (blanche).

Ce blog est entièrement réalisé depuis une zone blanche, en très bas débit.
‘Faut être patient et con.rameur1

L’arnaque et l’enfumage continue.
France Télécom, alias Wanadoo, alias Orange, gros monstre mou et âpre au gain, se vautre dans le je-m’en-foutisme. Il se torche dans la notion de service, endetté à mort par les rachats successifs de compagnies de téléphonie du monde entier, il est devenu le plus gros opérateur du monde. Il n’est même plus foutu d’entretenir son réseau et ne veut plus le faire. On ne peut pas faire passer du numérique dans de vieilles ficelles des années 50. Pour se refaire, il se fourbit des armes pour faire de la télé et se fout pas mal de 60 % des usagers qui sont et resteront en bas débit, 80 % selon les statistiques officielles, mais le 512 Ko ne permet pas grand-chose, pas de télé, pas de téléchargement, pas de vidéo et pas d’envoi de fichiers lourds.

Les citoyens râlent, ils râlent mal, ils sont dispersés, isolés. Alors le gouvernement, les conseils généraux, les maires disent qu’ils vont vite, vite s’en occuper. Ils gesticulent, nomment des commissions, convoquent les requérants, leurs foutent des pétitions sous le nez, réunions sur réunions. Ils contactent des entreprises de wifi, de wimax, de paraboles, d’antennes, mais c’est cher et personne ne veut, ne peut payer, les grosses boîtes peuvent investir, et encore. C’est inabordable pour les particuliers et les professionnels indépendants, ils restent sur le bas-côté. Total : rien, queue dalle, nib de nib.

Eric Besson, le traître, arrive, son cher maître l’a nommé secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargé de la Prospective et de l'évaluation des politiques publiques.
Il promet, le Ganelon, 100% des Français auront l’Adsl en 2011. Et en attendant, qu’est ce qu’on fait, on joue aux osselets ? Va-t-il tenir sa promesse, le félon ?

Comment on travaille ? Comment on cherche seulement un numéro de téléphone, un billet de train, le tarif de l’affranchissement d’un colis ? Ho ! On y arrive, mais avec quelle patience de merde.
“Je n’ai pas demandé internet, il s’est imposer à moi, si je n’ai pas d’adresse mail, de site ou de blog, je crève en temps que professionnel.”

Voilà t-y pas que le Petit Maître nomme le fourbe de Donzère au ministère de “foutre-les nègres-et-les-chinetoques-à-la-porte” à la place du perfide Brice le boutefeu.
Qui reprend le dossier ?
 Nathalie Kosciusko-Morizet,  l'écologiste le plus compétente de l'Ump, débarquée du ministère de l’environnement pour incompatibilité d'humeur avec Borloo, le roi de l’apéro, elle est aussi la sœur de Monsieur Price Minister.
Courez, volez, brassez, grouillez-vous, M’ame KM, vous voulez plus d’indépendance, plus de latitude. Foncez, qu’on puisse au moins acheter nos charentaises sur Price Minister.

Il faut investir, rénover le réseau, tirer de la fibre optique, subventionner des paraboles, vite et bien.
On en a marre de cette arnaque. On nous bassine à jet continue avec web ceci, mail cela.
Et on laisse sur le pavé 80 % de la population.
C’est dégueulasse !

Ndlr : Cliquer sur les mots soulignés.