Ballouhey-Gérard-Soumagne-Loup

Ballouhey-gérard2

 

Gérard Vandenbroucke nous a quitté à l’âge de 71 ans. Il avait été maire de Saint-Just-le-Martel et avait gravi les échelons, Président de Limoges Métropole et de la Région Limousin, et vice président de Nouvelle-Aquitaine.

Enseignant en lettres modernes de 1970 à 1986, il intègre le conseil municipal de Saint-Just-le-Martel, en 1982.
La même année, en octobre, il crée le Salon international du dessin de presse et d'humour qui, près de 40 ans plus tard, est devenu un événement incontournable et une référence internationale, où seront passées les plus grandes plumes de la caricature. Gérard Vandenbroucke deviendra l'ami, le complice souriant et amusé des dessinateurs du monde entier.

En janvier 2015, France-Cartoons qui s’appelait encore Feco-France et la revue italienne Buduàr décident d’organiser une exposition en hommage aux dessinateurs de Charlie-Hebdo assassinés. Une soixantaine de dessinateurs Français et Italiens nous avaient confié leurs témoignages désolés.

Son nom, Inchiostro Coraggioso, Loup nous avait conseillé de le traduire par Encres Libres. Cette exposition a circulé dans toute l'Italie et je suis allé chercher à Forte dei Marmi la fameuse Abeille du prix Satira Politica, le jury voulait honorer les dessinateurs français.

satira-politica2

Gérard nous a demandé cette exposition pour l'hôtel de région du Limousin. Pour l’inauguration, nous étions une dizaine de dessinateurs. Et là, il a commencé sur discours très ému en nous disant : Si je suis ici, c'est grâce à vous, les dessinateurs.

Il disait ça pour nous réconforter, nous faire plaisir, son ascension dans le monde de la politique, il la devait à son travail, à son intelligence, sa compétence, son efficacité, mais quand même sa passion pour la satire et la réussite de son Salon y était pour quelque chose.

 Les dessinateurs sont des gens bizarres, individualistes souvent isolés. À une autre époque, on travaillait au journal, on allait au marbre, aux conférences de rédaction. Les fax, les Chronopost ont tout changé. Un dessinateur peut travailler dur sans ne jamais rencontrer aucun de ses confrères.

Gérard a inventé ce grand pèlerinage international des cartoonistes. J’ai pu rencontrer les dessinateurs qui me fascinaient quand j’affûtais mes crayons et maintenant que je suis un vieux dessinateur, je vois des jeunes mecs qui s’approchent de moi avec l’œil qui frise et qui tente de me tutoyer, je les rassure.

Gérard aimait tous les dessinateurs, les grandes signatures à qui il remettait son Prix de l’Humour Vache, mais aussi les amateurs, les dessinateurs qui travaillent dans de petits journaux, qui doivent avoir un deuxième métier, les blogueurs.

 Aujourd'hui, tous les dessinateurs sont tristes, pour Blanche, sa famille, son village et sa région.

L'avenir du Salon de Saint-Just-le-Martel est dans les mains de toute l'équipe, ces merveilleux bénévoles qui vont reprendre le savoir-faire de Gérard. Il y a lieu d’être optimiste

Il fallait le voir éclater de rire avec son ami Loup et assister aux joutes oratoires avec l’Abbé Soumagne le curé de Saint-Just à coté desquelles le petit monde de Don Camillo était une bluette.

 "Au prétexte du dessin, Gérard Vandenbroucke nous a tout simplement appris la citoyenneté", disait Plantu.

 Un registre de condoléances sera ouvert lundi 18 février au siège de la communauté urbaine, rue Bernard Palissy à Limoges ainsi qu'à la mairie de Saint-Just-le-Martel.

Ses obsèques sont annoncées pour jeudi matin à Saint-Just-le-Martel : une "cérémonie civile privée mais ouverte à tous" est prévue dans l'espace Loup du centre international de la caricature et du dessin de presse et d'humour.