Il y a cinq ans, ce dessin était censuré de la façon la plus ubuesque. L'encadré caviardage remplaçant le dessin parlait d'une balle de caoutchouc dans l'œil, une broutille…

Hors, après cinq heures d’audience au tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le procureur a tenu ce jeudi après-midi un réquisitoire sévère contre le policier qui a blessé ce lycéen au flash-ball, en 2010, à Montreuil. Il a requis un an de prison avec sursis contre le fonctionnaire, assorti d’une interdiction de porter toute arme durant cinq ans et une interdiction professionnelle de deux ans. Par ailleurs, le procureur a déclaré qu’il classait la procédure ouverte pour « violence volontaire » contre le jeune Geoffrey.

(Lire plus)

 

ballouhey-esquintez-bdef

ballouhey-carteblanche